La Conférence gesticulée d’Alec Somoza aux Pratos le 22 janvier

par pratos | jeudi 7 janvier 2016

conf gestic-4Alec Somoza est accueilli en résidence à la ferme des Pratos du 18 au 22 janvier pour transformer « Colibri sur lit de prophéties, recette pour changer le monde », sa conférence gesticulée* en un spectacle à part entière accompagné par Michaël Egard. Il présentera son travail à l’issue de la résidence le vendredi 22 janvier 20h. Alec Somoza, originaire de Caen, nous raconte son parcours jusqu’à sa venue aux Pratos :
En mars 2010, Alec croisait à Paris la route de Franck Lepage, et avec son aide il écrivit une conférence gesticulée intitulée « Histoire schizophrénique d’un parcours militant, ou comment l’éducation au développement durable changera le monde (ou pas) ».
Cette conférence gesticulée en forme de one-man show est le récit initiatique d’un utopiste dans sa quête pour changer le monde, revisitée avec humour, auto-dérision et lucidité.
Elle durait 1h, et il était très statique sur scène le garçon.
Entre 2011 et 2013, Alec fait une école de théâtre clownesque, il retravaille un peu la forme,  et cela s’appelle désormais « Colibri sur lit de prophéties, recette pour changer le monde ». Le garçon est beaucoup plus investi sur le plateau, mais ça dure 2h00.
Problème : cette forme « ni tout à fait spectacle ni tout à fait conférence » le met le cul entre deux chaises et il la joue essentiellement dans les réseaux « associatifs-altermondialistes ». Il aime bien, mais il aimerait maintenant s’incruster dans le réseau « spectacle vivant » notamment les festivals des arts de la rue (et les salles de spectacles).
Faites de la récup - conférence gesticulée-2Alors en 2016, il décide de prendre enfin à bras le corps cette forme « mal assise sur sa chaise » et d’en faire un spectacle à part entière. Les Pratos l’accueille donc du 18 au 22 janvier, avec Mickael Egard en regard extérieur (Cie Le Puit Qui Parle), pour sa première résidence officielle en 6 ans. Ils se donnent pour objectif de revisiter l’ossature, de chercher une nouvelle dramaturgie et d’accoucher d’une nouvelle écriture, ne dépassant pas 1h20, et qui puisse autant se jouer en Rue, en Salle, pour les aficionados du spectacle comme pour les militants de la première heure. Vaste défi, mais il aime bien le garçon ! (N’oubliez pas qu’il veut encore et toujours changer le monde…)

*Qu’est ce qu’une conférence gesticulée ?
La conférence gesticulée est un outil d’éducation populaire et genre comico-pédagogique. On pourrait plus précisément définir la conférence gesticulée comme la rencontre entre des savoirs chauds et des savoirs froids. Cela ne donne pas un savoir tiède, cela donne un orage !
Les savoirs « chauds » sont les savoirs « illégitimes », savoirs populaires, savoirs politiques, savoirs de l’expérience, savoirs utiles pour de l’action collective…
Et les savoirs « froids » alors ? L’université publie d’excellentes analyses politiques, sociologiques, sur tous les sujets dont nous avons besoin. Les « acteurs » sociaux ne lisent pas ou peu la production des intellectuels, qui elle-même ne rencontre pas ou peu le travail des acteurs sociaux. L’idée de la conférence gesticulée est celle d’une transmission, qui n’est JAMAIS autorisée, jamais organisée : la transmission de l’expérience collective, (c’est-à-dire politique) que nous emmagasinons au fil de notre expérience. La conférence gesticulée est une forme volontairement pauvre, pour ne pas être parasitée par des considérations « culturelles » où l’esthétique prendrait le pas sur le politique. Permettre à autrui d’entrer dans notre subjectivité et d’y atteindre l’universel et donc le politique. Dévoiler les systèmes de domination à l’œuvre tels que nous les avons vécus et rassembler des savoirs utiles pour l’action collective.

Le synopsis de ma conf’
Ma conférence s’intitule « Colibri sur lit de prophéties, recette pour changer le monde ». Elle traite d’engagement individuel et/ou collectif, d’éducation à la solidarité et au développement durable, d’épanouissement spirituel….

« De la Jamaïque à la Bretagne en passant par le Pérou et l’Essonne, j’ai cherché la Voie, j’ai rencontré des Guides, et je me suis fait Prophète ».
Dans un climat de crise, alors qu’on se laisse gagner par le sentiment d’impuissance : résister c’est créer, parce qu’il faut quelque chose de désirable, de positif, pour donner envie de changer les choses. Cette conférence en forme de one-man show est le récit initiatique d’un utopiste dans sa quête pour changer le monde, revisitée avec humour, auto-dérision et lucidité. Les spectateurs de tout âge peuvent reconnaître un bout d’eux-mêmes dans les étapes qu’il traverse, dans ses doutes et ses questionnements.

« Peut-on dépasser le capitalisme avec les deux principaux outils à notre disposition : l’économie de marché et la démocratie ? En conquérant le pouvoir amènera t-on un système meilleur ? Faut-il raisonner avec les dispositifs traditionnels de militantisme alors qu’ils semblent s’écrouler les uns après les autres ?

http://www.histoiresordinaires.fr/Alec-Somoza-le-conferencier-provocateur_a1161.html


Présentation publique 
vendredi 22 janvier à 20h à la ferme des Pratos (Saint-Thual-35)
prix libre / à partir de 14 ans
réservation recommandée (petit jauge) 

Réservation ci-dessous

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

  

 

2 Réponses pour “La Conférence gesticulée d’Alec Somoza aux Pratos le 22 janvier”

  1. Bien l’bonjour !

    J’suis très interessée par cette conf’ gesticulée mais je ne suis malheureusement pas disponible vendredi soir.
    Y aura-t-il d’autres dates de représentations (ou éventuellement de répétitions publiques) dans le coin (35/22) ?

    Merci !

    Maëlle, une clown-colibri

  2. Bonjour Maëlle,
    il n’y en aura pas d’autres aux Pratos.. mais sans doute ailleurs, je peux lui demander et vous nous rappelez?
    à bientôt

    Anne

Poster une réponse




Catégories